Formation en electrochirurgie : Ce que tout chirurgien doit savoir

Chers collègues, vous savez comme moi que l’évolution de la technologie médicale transforme notre profession de manière constante et significative. Un des domaines où ce changement est le plus évident est celui de l’electrochirurgie. Que vous soyez un chirurgien aguerri ou un nouvel IBODE, il est essentiel de rester à jour sur les dernières avancées et techniques. Nous allons donc nous pencher sur cette technologie fascinante et son utilisation dans notre quotidien opératoire.

Comprendre les fondamentaux de l’electrochirurgie

L’electrochirurgie, une technique devenant de plus en plus dominante dans le bloc opératoire, se base sur l’utilisation du bistouri électrique. Cet outil utilise l’énergie électrique pour générer un effet thermique, permettant ainsi de couper et de coaguler les tissus du patient. Selon le type de procédure, on peut distinguer deux types principaux d’électrochirurgie : la technique monopolaire et la technique bipolaire.

Le bistouri monopolaire fonctionne avec une seule électrode (ou électrode active) qui est en contact direct avec le tissu. L’électrode de retour (ou électrode neutre) est placée sur le corps du patient pour fermer le circuit. Même si cette méthode est efficace, elle peut cependant produire une quantité substantielle d’énergie thermique, potentiellement dangereuse pour le patient si elle n’est pas correctement contrôlée.

Le bistouri bipolaire, en revanche, utilise deux électrodes. L’avantage de cette technique est qu’elle permet une meilleure précision et contrôle de l’énergie délivrée, réduisant ainsi le risque de dommages aux tissus environnants. C’est pourquoi elle est privilégiée pour les interventions chirurgicales délicates comme la chirurgie endoscopique.

 

Formation en electrochirurgie

 

Maîtriser l’utilisation et les différences entre le mode monopolaire et bipolaire

Dans le bloc opératoire, il est important de maîtriser à la fois le mode monopolaire et le mode bipolaire. Le choix entre ces deux modes dépend du type de chirurgie à réaliser et du tissu à traiter.

Le mode monopolaire est le plus souvent utilisé pour les interventions chirurgicales plus générales, car il offre une plus grande puissance de coupe. Cependant, cette technique requiert une attention particulière à la position de l’électrode de retour pour éviter toute brûlure.

Le mode bipolaire, quant à lui, est préféré pour les interventions chirurgicales plus précises et délicates. Il offre une meilleure coagulation des tissus et réduit le risque de dommages aux tissus environnants. Par ailleurs, il n’y a pas besoin d’électrode de retour car l’énergie circule directement entre les deux électrodes du bistouri.

Connaître les risques et précautions à prendre lors de l’utilisation du bistouri électrique

L’utilisation du bistouri électrique n’est pas sans risques. C’est pourquoi il est crucial pour les chirurgiens et les infirmiers du bloc de connaître les mesures de sécurité associées à son utilisation.

L’un des risques majeurs est l’effet thermique. En effet, une utilisation incorrecte du bistouri peut entraîner un échauffement excessif des tissus, pouvant causer des brûlures. Il est donc primordial de bien régler la quantité d’énergie délivrée et de maîtriser parfaitement la technique utilisée.

De plus, il est important de vérifier régulièrement le générateur d’électrodes et les câbles, ainsi que de bien positionner l’électrode de retour pour éviter une dispersion de courant.

Se former continuellement aux évolutions de l’electrochirurgie

Comme toutes technologies médicales, l’electrochirurgie est en constante évolution. C’est pourquoi il est essentiel de se former continuellement pour rester à jour.

La meilleure façon de le faire est de participer à des formations professionnelles spécialisées. Cela vous permettra d’approfondir vos connaissances sur les différents types de bistouris électriques et leur utilisation, mais également de comprendre les nouvelles techniques et technologies, comme le bistouri électrique bipolaire à effet de fusion (FUSE).

Vous êtes sans doute d’accord pour dire qu’un bon chirurgien n’arrête jamais d’apprendre. L’electrochirurgie est l’un de ces domaines où la formation continue est non seulement bénéfique, mais également essentielle. Que ce soit la maitrise des modes monopolaire et bipolaire, la connaissance des risques et précautions à prendre, ou l’adaptation aux évolutions technologiques, c’est votre expertise et votre engagement à rester à jour qui fera toute la différence pour vos patients – et c’est ce qui fait de vous un chirurgien d’exception.

About Baptiste de Saint-Symphorien

View all posts by Baptiste de Saint-Symphorien →